Pages

Une intelligence artificielle, ALPHA, vient de battre un pilote de chasse retraité, le Colonel Gene Lee

Colonel Gene Lee vs. ALPHA

Une intelligence artificielle, ALPHA, vient de battre un pilote de chasse retraité, le Colonel Gene Lee, dans une série de combats aériens, 8 missions pour être précis. Au départ, ALPHA était destiné à l'entrainement des UCAS, des drones, dans les missions air-air. ALPHA est un outil de recherche. Il suffit d'un PC de base pour faire tourner ALPHA. Le temps de réaction d'une machine n'a rien à avoir avec un humain. ALPHA est 250 fois plus rapide que le meilleur pilote de chasse. Dès le départ, le colonel Gene Lee fut surpris par la réaction et l'anticipation de cette IA. Tournant sur un processeur à 3,2 GHz, ALPHA prend une décision à la fréquence de 154 Hz. L'optimisation de tout cela devrait permettre d'atteindre 1100 Hz. Actuellement, ALPHA est utilisable comme un copilote fournissant des conseils à un pauvre pilote humain. Alors, quel est l’intérêt de garder l'humain dans la boucle ? Il ne fait que dégrader les performances de l'ensemble pilote-AI, sans parler des limitations physiques des pilotes, 9 g...


Le général Carl Von Clausewitz avait introduit the fog of war, le brouillard de la guerre, décrivant l'incertitude lié à l'absence ou au manque d'information. La tendance de mettre l'IA est-elle intelligente ? L'année 1983 fut une des années ou la guerre froide à atteint son paroxysme. De la destruction du vol KAL 007, à l'installation des SS-20 face aux missiles Pershing II en passant par l’exercice Able Archer, il ne faut pas oublier la nuit du 26 septembre 1983. Le système de détection avancée de lancement de missiles soviétique, OKO, venait de détecter des lancements probables de missiles intercontinentaux US... De garde, avec très peu de temps pour agir, le lieutenant-colonel Stanislas Petrov a eu la bonne idée de prendre cette alerte comme fausse... Il s'agissait d'un alignement très rare entre les réflexions solaires et les nuages.... Elles correspondaient toutes à des sites américains de lancement de missiles Intercontinentaux... Comment réagirait une IA dans ce cas, une bonne frappe de missile intercontinentaux en représailles... L'AI ne fait que renforcer ce fog of war...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire