Pages

Julian Assange : Pourquoi j’ai fondé WikiLeaks

Julian Assange explique la pensée radicale qui l’a conduit à créer WikiLeaks dans When Google Met WikiLeaks, publié par OR Books.

J’avais remarqué qu’il y avait trop d’injustice dans le monde. Et je voulais y remédier. 

On pourrait me demander : "Quels sont vos axiomes philosophiques pour penser ainsi ?" A quoi je réponds : "Je n’ai pas besoin d’y penser. C’est juste mon tempérament. Et c’est un axiome parce que c’est ainsi." Cela évite d’entrer dans des discussions philosophiques inutiles sur les raisons pour lesquelles je veux faire quelque chose. Je le fais, c’est tout. 

En examinant comment les injustices sont provoquées, ce qui tend à les favoriser, et ce qui favorise la justice, j’ai remarqué que les êtres humains sont fondamentalement égaux à eux-mêmes. C’est-à-dire que leurs inclinations et leur tempérament biologique n’ont pas beaucoup évolué depuis des millénaires. La seul marge de manœuvre est la suivante : qu’est-ce qu’ils possèdent et qu’est-ce qu’ils savent ? 

 Ce qu’ils possèdent – c’est-à-dire les ressources dont ils disposent, la quantité d’énergie qu’ils peuvent exploiter, leurs approvisionnements alimentaires et ainsi de suite – est quelque chose qui est assez difficile à influencer. Mais ce qu’ils savent peut être affecté d’une manière non linéaire parce que lorsqu’une personne transmet de l’information à une autre personne, cette dernière peut la transmettre à son tour à une autre, et à une autre, d’une manière non linéaire [i]. 

 On peut donc toucher un grand nombre de personnes avec une petite quantité d’information. Par conséquent, on peut changer le comportement de nombreuses personnes avec une petite quantité d’information. La question se pose alors de savoir quels types d’informations produiront des comportements justes et décourageront les comportements injustes. Article original, site Web : Le Grand Soir

When Google Met WikiLeaks  Julian Assange

HardKernel vient de surprendre tout le monde avec son nouveau SBC


'Odroid N-2

HardKernel vient de surprendre tout le monde avec son nouveau SBC, l'Odroid N-2. Cette carte est équipé d'un processeur Amlogic S922X, processeur qui possède 6 cœurs, 4 A73 à 1,8 GHz et 2 A-53 à 2 GHZ. Ce choix est assez surprenant vu les déboires d'HardKernel avec le S905 d'Amlogic, qui trichait copieusement sur la fréquence de son processeur... 

Moïse est techniquement le premier homme à avoir téléchargé des dossiers depuis un cloud

Humour Geek
"Moïse est techniquement le premier homme à avoir téléchargé des dossiers depuis un cloud. "? Et bien voilà ce qui se passe sans antivirus...