Pages

Combien va coûter la fin du Galaxy 7 à Samsung?

Combien va coûter la fin du Galaxy 7 à Samsung?

Ce devait être l'un des fers de lance de Samsung dans la lutte qui oppose le géant coréen aussi bien à Apple qu'aux nouveaux concurrents asiatiques (Huawei, Xiaomi,...): un smartphone grand format (phablette), haut-de-gamme, bénéficiant de toutes les innovations et visant une clientèle exigeante. Lors de sa présentation mondiale le 2 août dernier à New York, l'appareil avait tout du blockbuster, de nature à faire encore s'envoler les ventes d'un fabricant qui a ravi la première place mondiale à Apple voici quelques mois. Mais quelques semaines plus tard c'est l'appareil lui-même qui explosait: la batterie lithium-ion présente des défauts et prend feu.

Dès fin août, photos et vidéos surgissent sur les réseaux sociaux: des Galaxy Note 7 fumant et les dégâts occasionnés. Au-delà de la mésaventure technologique et des ennuis techniques causés aux détenteurs, ces explosions mettent aussi en danger certaines personnes: des accidents de la route sont évoqués, provoqués par l'explosion de l'appareil dans l'habitacle de la voiture, et des départs de feu sont mentionnés, notamment dans un garage. Au total, 35 explosions et incendies sont recensés et vérifiés.
Pour mettre fin à la situation de crise, Samsung communique dès le 2 septembre en invitant tous les acheteurs qui le souhaitent à ramener au point de vente leur appareil pour qu'il soit échangé. Selon les dirigeants de la firme coréenne, la faiblesse serait liée à un défaut de la batterie lithium-ion et ne toucherait qu'une série d'appareils. Les exemplaires de remplacement ne présenteraient donc pas de risque. Pour s'en assurer, Samsung annonce le 1er octobre le lancement d'une version révisée de son smartphone de grande taille, qui doit être «plus sûr».

Toutefois, dans les jours qui suivent, d'autres incidents sont rapportés dans les médias et sur les réseaux sociaux de clients qui affirment que leur Galaxy Note 7, en modèle nouvelle version, a pris feu. Et le 5 octobre, un avion est évacué de la piste d'envol d'un aéroport américain après qu'un passager a vu de la fumée s'échapper de son appareil. Après enquête, il s'agit bien d'un modèle issu de la nouvelle version. C'est l'incident de trop pour Samsung: le 11 octobre, la firme coréenne annonce dans un communiqué «l'arrêt de la vente du Galaxy Note 7», demande aux revendeurs de ne plus procéder aux échanges, et va jusqu'à conseiller aux détenteurs d'éteindre l'appareil et de ne plus l'utiliser.

Lire plus sur le magazine économique suisse Bilan 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire